Instants d’Avril

003

PRINTEMPS

 

C’est la jeunesse et le matin.
Vois donc, ô ma belle farouche,
Partout des perles : dans le thym,
Dans les roses, et dans ta bouche.

L’infini n’a rien d’effrayant ;
L’azur sourit à la chaumière ;
Et la terre est heureuse, ayant
Confiance dans la lumière.

Quand le soir vient, le soir profond,
Les fleurs se ferment sous les branches ;
Ces petites âmes s’en vont
Au fond de leurs alcôves blanches.

Elles s’endorment, et la nuit
A beau tomber noire et glacée,
Tout ce monde des fleurs qui luit
Et qui ne vit que de rosée,

L’oeillet, le jasmin, le genêt,
Le trèfle incarnat qu’avril dore,
Est tranquille, car il connaît
L’exactitude de l’aurore.

VICTOR HUGO

007

006 005 004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

003

Pour notre rendez vous des * Instants du mois * chez Sylvie des Rêveries du chat bleu, le thème d’ avril est : balade printanière .

Je vous propose une balade au Parc floral avec ses magnifiques pivoines :

010

011

 

 

 

 

 

 

 

015 014

 

 

 

 

 

 

 

028 027 025

 

 

 

 

 

 

 

033

 

 

 

 

 

 

 

032 031

 

 

 

 

 

 

 

026

 

Dans un joli ton poudré que j’aime tant :

041 040 039

 

 

 

 

 

 

 

035

 

 

 

 

 

 

 

 

038 036

 

 

 

 

 

 

 

024 021 020 018 017 016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

019

Le Parc est magnifique en ce moment : allez y faire un tour si vous le pouvez !

045 044 043 042

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

030 029

 

 

 

 

 

 

 

009 008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BON MERCREDI A VOUS 

 

La ronde des fleurs : violettes et pensées

002

Tableau : ICI

 

Pour ce beau mois d’avril Chantal du blog Escargotine nous propose deux fleurs à fêter : la violette et la pensée .

Ces deux petites coquines sont en grande discussion dans ma boutique : que peuvent elles bien se raconter ?

Vous le saurez peut être en allant leur rendre une petite visite : .

pensées

J’écris dans un grand livre de comptes anciens, à l’encre violette pensée, les titres des billets de mon blog avec leur date de parution !

On ne se refait pas ! L’ordinateur c’est bien mais rien ne remplacera jamais pour moi le léger crissement d’une plume sur un papier !

017 020

020

Mon livre du Langage des fleurs présentent ces deux fleurs ainsi :

015

016

Et je vous ai fait deux mises en scéne autour de mes porcelaines :

013

014

012-001 011

010 008 007 006

J’aime ces deux petites fleurs modestes :

039

Elles sont délicates et si jolies : et font souvent de beaux tableaux :

012

Carte double : ICI

JE VOUS ADRESSE TOUTES MES PLUS BELLES PENSÉES POUR CETTE SEMAINE SAINTE QUI DÉBUTE 

Palais Royal

 

Hier je suis allée au Palais Royal avec Maman :

 

034

036 035 033 032 031

Le Printemps est là aussi :

016

015 014 013 012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

023

 

 

 

 

 

 

 

 

022 021

030 029

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les fauteuils vous attendent pour une rêverie devant les jets d’eau :

 

 

027

026

 

 

 

 

 

 

 

 

Sauf si vous préférez un thé en terrasse ?

009

011 010

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons passé un délicieux moment !

Balade parisienne

 

Il est 18 h 30, je rentre d’une belle promenade parisienne que je vais vous faire revivre :

003

004

005

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 58 rue des Archives : les Archives Nationales :

006

Et les jardins de l’Hôtel de Soubise :

007

008

 

 

 

 

 

 

 

 

009012

 

 

 

 

 

 

 

011 010

 

 

 

 

 

 

 

 

Détour par un joli chocolatier avec une très belle idée de déco de Pâques :

013

015 014

 

 

 

 

 

 

 

 

Fermé ! Nous sommes lundi !

Puis la Place des Vosges :

024 023 022 021 020 019 018 017 016

 

Ma promenade vous a plu ?

 

 

 

Un lilas sur les toits

 

J’aime tellement ces grappes de fleurs odorantes que j’ai planté un lilas sur un rebord de fenêtre.

C’est une bouture d’un des lilas blancs du jardin de Maman en Provence : j’ai moi aussi mon petit coin de paradis sur les toits de la ville.

Il a quatre ans et il fleurit chaque année rien que pour moi !

 

006-002

C’était ma participation à la photo du samedi chez Amartia :

logo amartia

JE VOUS SOUHAITE UN BON WEEKEND 

C’EST BROCANTE A VINCENNES CES DEUX JOURS !

005-002

Une belle déco pour Pâques

016

Lali du délicieux blog Au 3 rue des p’tits gâteaux nous propose sa première ronde qu’elle a appelé : « Pâques au cœur de la maison ».

Voici ma participation dans une jolie cagette de fraises ! Pour garder le moral !

113

 

114

126 125 124 123 122 121 120 119 118 117 116 115

 

 

Si vous n’avez pas encore d’idée pour votre déco de table ou pour faire de petits présents pour Pâques : voici quelques idées dans ma boutique : petits moules à chocolat, fée, cartes et rubans : ICI

paque1-001

 

Et pour participer au bouquet du vendredi demain chez Nelly au Mas des Paillasses :

126

BELLE FIN DE SEMAINE 

 

 

Papotage du 1er Avril

C’est le premier du mois !

Le jour de notre rendez vous dans le salon de Patricia :

entree libre22

Je vous emmène dans les appartements Napoléon III du Palais du Louvre au moment du coucher du soleil :

046

045 044

050

Les derniers rayons du soleil jouaient avec les ors des boiseries pour créer une ambiance magique :

049

047

053 052

051

058

057 055 054

060

061

064 063 062

059

070

069 067 066065

075

074 073 072

071

Le soleil s’est couché, refermons la porte tout doucement :

077

Un petit ange veille :

076

 

 

Les mystères du Louvre

 

Au Louvre le jour les touristes passent

Devant la Joconde, en cohortes lasses.

Ils viennent d’Albi, d’Oxford, de Tokyo.

Pour photographier statues et tableau,

Ils ont pris l’avion, le train, le bateau,

Les Anglais le ferry de Douvres,

Pour venir au Louvre.

 

Au Louvre la nuit, des ombres s’enlacent,

Statues et portraits ont quitté leur place,

Bourgeois de Chardin, nymphes de Corot,

Paysans et marquises de Watteau,

Les chevaliers ont laissé leurs chevaux,

Ils sont tous là quand le bal s’ouvre

Chaque nuit au Louvre.

 

Quand sonne minuit,dans les grandes glaces,

A travers le temps, à travers l’espace,

Bergers, empereurs, seigneurs ou Pierrots,

Dansent les reflets, brûlent les flambeaux,

Et quand passe la Vénus de Milo,

Les rois eux-mêmes se découvrent,

Au grand bal du Louvre.

 

Quand l’aube revient, les couples s’effacent,

Au petit matin, hélas, quoi qu’ils fassent,

Les naufragés retrouvent leur radeau,

Chacun son cadre et chacun son tableau.

A peine sur vous, si vous venez tôt,

Une paupière qui s’entrouve,

Le matin au Louvre.

Jacques Charpentreau

 

001

Ma version NAP III !