A une belle dame

Mademoiselle Noblet m’attendait à Chatou.

Du temps où le  » Mademoiselle » signifiait encore quelque chose…

 

 

Je lui offre ces quelques roses en mémoire d’un Temps où les femmes avaient de belles robes :

 

Pour l’encadrer, j’ai demandé à ma collaboratrice mais nous sommes encore en délibérations :

 

Bonne journée et prenez tous et toutes bien soin de vous.

 

 

3 réflexions au sujet de « A une belle dame »

  1. Lettre à une inconnue .

    Je ne savais pas qui elle était lorsqu’elle est entrée dans ma vie un matin de Mai , à Bagatelle .
    Je ne savais pas ce qu’étaient les yeux d’une Femme , et pourtant je les ai reconnu mystérieux et lointains regardant l’horizon du ciel comme pour éviter d’être vu.
    Que ces longs regards fragiles entre gris et bleu m’enflamment et me submergent
    Quand aurais je le bonheur d’être convié au banquet de vos pensés …..
    Mais l’heure nous devance et je distingue la silhouette d’un homme venant à votre rencontre .
    Je dois vous abandonner Madame car votre promis viens de vous saluer et je m’incline d’un signe de tête , plongeant une dernière fois dans l’océan bleu indigo de votre regard , à jamais perdu …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *