Pour une rose oubliée…

Il y a trois ans j’ai exilée un petit rosier nain dans une jardinière en contrebas d’une fenêtre et je l’ai oublié…

Il s’était couvert d’oïdium, de pucerons, de feuilles jaunes et pour finir de honte à mes yeux. Je l’ai abandonné…

Mais voilà! Mon brave petit rosier ne voulait pas mourir et cette année il a fait deux roses d’un rose très pâle de porcelaine ancienne : une vraie petite merveille que j’ai découverte tout à fait par hasard en arrosant le chèvrefeuille au dessus de lui!

Je lui devait bien quelques photos :

 

J’ai donc décidé de lui offrir un bel écrin : ma collection de boites Napoléon III :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son parfum est délicat et léger comme pour me dire que je ne la mérite vraiment pas!

Mea culpa…

Je salue la Nature qui crée de si belles fleurs et qui n’a en rien besoin de nous, pauvres mortels, pour cela…

Mea maxima culpa…

15 réflexions au sujet de « Pour une rose oubliée… »

  1. Bien belle histoire qui prouve qu’on ne peut pas aller contre la nature, elle triomphe toujours !!! et tant mieux !!
    bonne journée
    à très bientôt
    bisousss
    Lo

  2. Bien vaillant ce petit rosier oublié ! et d’une si jolie couleur !!! C’est sûr il a capté ton attention maintenant, je lui prédis un bel avenir avec toi ……
    Une jolie balade sur ton blog, une jolie minette qui t’accompagne, je vais revenir te visiter souvent ! Un grand merci pour ta gentille visite et ton soutien cela fait toujours chaud au coeur. Amitiés

  3. Il ne faut jamais désespérer. Les rosiers sont très résistants. 0n les
    croit morts et ils reviennent à la vie…….. La nature ne déçoit jamais…….
    A + . Bisous JANINE

  4. Une bien belle histoire…
    Une si jolie rose.
    Je suis arrivée par hasard sur ton blog et j’ai adoré son côté « rose velours ». Continue de nous enchanter.
    Bises
    Toinette

  5. S’oublier quelques fois n’est ce pas pour mieux se retrouver ?

    Chère Sophie
    Ces roses délicates n’attendaient que de prendre place sur cette belle collection de boites Napoléon III dont je suis également collectionneur .
    C’est une très belle harmonie entre ces beautés éphémères qui savent que demain s’éteindra et ces boîtes couleur ébène qui n’attendent que compassion .
    Reine des fleurs , passagères du temps présent vous magnifiez de votre insolente beauté tout ce que vous approché et laissez en partant un délicat souvenir de votre douce fragrance poudrée ……

    Jean Pierre*

  6. Bonjour , une petite histoire un peut triste , qui ce termine en douceur. le Rose tendre la couleur que j’aime . Ce matin il pleut en Sologne mes roses pleures.
    Bon Week end

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *