Un dimanche au jardin

 

J’ai voulu profiter de ce beau soleil en allant passer cette journée dans le jardin de ma grand-mère.

J’ai été accueilli par la reine des fleurs toujours en très grande beauté malgré l’automne et ses frimas :

 

 

Ces fleurs ont oublié de faner pour mon plus grand plaisir et j’espère pour le votre !

Et puis, en m’approchant des asters j’ai eu une vision , un mirage, une illusion ?

 »  Fleur tombée

Retournant à la branche ?

Oh! c’était un papillon !  « 

Illusion

Moritake Arakida

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces couleurs sont tellement belles qu’elles me font rêver d’une robe couleur de papillon!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Les papillons se sont donnés rendez vous pour un délicieux déjeuner autour des fleurs !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis, en regardant bien j’ai aperçu un petit papillon blanc :

Apparition

 »  Parmi les oeillets,

Un papillon blanc :

Est-ce une âme ?   »

 

Masaoka Shiki

 

 

 »  Les papillons couleur de neige

Volent par essaims sur la mer ;

Beaux papillons blancs, quand pourrai-je

Prendre le bleu chemin de l’air ?   »

Les papillons

Théophile Gautier

 

En partant je suis allée saluer les roses comme à mon arrivée :

 

 

Et j’ai été divinement reçue par une coccinelle dont je partage joyeusement avec vous la photo pour vous porter bonheur :

 

Hortensias for ever

 

Les hortensias revêtent leurs couleurs d’automne : des verts , des bleus, des mauves, un soupçon de rose encore … et je les aime d’autant plus.

 

Ils sèchent tout doucement et j’imagine des mises en scène pour vous plaire :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oui, oui c’est bien Norma qui cherche à faire une mise en scène mieux que la mienne !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne pouvais qu’en même pas ne pas photographier mes théières !

Enfin deux de mes théières …

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour terminer ce post Norma veut absolument revenir vous voir pour vous souhaiter une belle journée :

 

 

 

 

 

 

 

 

 »  La porcelaine de la Chine

Les reçoit par groupes coquets,

Ou quelque main gantée et fine

Au bal les balance en bouquets.  »

 

Camélia et paquerette

Théophile Gautier

 

JE VOUS SOUHAITE A TOUS UNE MAGNIFIQUE JOURNÉE AVEC DES FLEURS  

Inspiration …

Là-bas, sous les arbres s’abrite

Une chaumière au dos bossu;

Le toit penche, le mur s’effrite,

Le seuil de la porte est moussu.

La fenêtre, un volet la bouche;

Mais du taudis, comme au temps froid

La tiède haleine d’une bouche,

La respiration se voit.

Un tire-bouchon de fumée,

Tournant son mince filet bleu,

De l’âme en ce bouge enfermée

Porte des nouvelles à Dieu.

Fumée

Théophile Gautier

Ce tableau de ma tante et ce poème m’ont inspiré un collier qui mêlent les couleurs d’un début d’automne : quelques touches de vert, un peu de marron et des tons chauds de cuivre…

Voici un petit secret de créatrice : je sors mes tiroirs de perles dans les couleurs choisies, je les posent devant moi et je rêve de mon collier :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit à petit mes doigts créent ce que mon imagination a dessiné dans ma tête, et dans ce cas mes photos d’automne ont fait le reste, et voici ce que cela donne :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour finir je vous citerai un poème de Charles Baudelaire :

Les fenêtres

 

 »  Celui qui regarde du dehors à travers une fenêtre ouverte, ne voit jamais autant de choses que celui qui regarde une fenêtre fermée Il n’est pas d’objet plus profond, plus mystérieux, plus fécond, plus ténébreux, plus éblouissant qu’une fenêtre éclairée d’une chandelle.   »

 

Je me sens parfois comme ce poète, j’imagine des histoires et des passés derrière les objets que je chine et je rêve des colliers pour réveiller l’imaginaire de celles qui les porteront…

 

Vous retrouverez ce collier dans ma boutique ICI

J’aime l’ Automne …

 

Aujourd’hui c’est le premier jour de l’Automne

J’aime cette saison et ses couleurs avec ce petit côté   » été indien » , oui, oui  :  » c’était l’automne, un automne où il faisait beau, une saison qui n’existe que dans le nord de l’Amérique; là bas on l’appelle l’été indien… » ( çà y est vous y êtes ! )

 

 

 »   Les sanglots longs

Des violons

De l’automne

Blessent mon coeur

D’une langueur

Monotone.

 

 

Paul Verlaine

Chanson d’automne

 

 

J’aime les couleurs chaudes de cette saison : des bruns soyeux, des roux chatoyants, des ocres, des couleurs ambre ou cognac, des verts bronze, du vieil or  ….

Mes châles de la marque Petrusse sont un merveilleux mélange de ces couleurs  :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et ce morceau de soie ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toutes ces couleurs m’ont inspiré des colliers comme des feuilles d’automne pour apporter une touche de lumière dans vos tenues : à regarder  ICI 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’automne s’installe tout doucement à Vincennes :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai trouvé un banc au soleil pour me reposer de ma promenade :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’avais emmené Norma ravie de sortir de sa maison !

 

 

Chut ! je suis là incognito !

 

 »  Au fond du parc, dans une ombre indécise,

Il est un banc, solitaire et moussu,

Où l’on croit voir la Rêverie assise, …    »

 

Théophile Gautier

Le banc de pierre

 

Les tableaux sont de ma tante et d’une amie

Pomme de reinette et pomme d’api

 

L’Automne approche à petits pas et avec lui tous ses beaux fruits de saison : les prunes, les raisins, les pêches de vigne, les poires et les pommes .

A défaut de vous faire goûter des pommes je peux vous les faire admirer dans un ravissant petit tableau ( en vente ici  dans ma boutique)

 

 

Je me suis amusée à le photographier en compagnie d’une tasse à thé chinoise ( vous remarquerez au passage le décor tout à fait raccord entre ma tasse et le bol du tableau ) et d’une bonbonnière bleue et blanche pour un effet  « nature morte » de peintre.

 

 

Je l’ai ensuite placé sur mon meuble à thés ( oui , vous avez bien lu! j’ai un meuble à thé!)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour ne pas qu’il s’ennui je l’ai associé à ma petite dame fraise (ici) et à un très joli petit tableau avec des cerises ! (ici)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un petit coup d’oeil au meuble à thé ?

Vous en mourrez d’envie, non ?

j’y range mes boites de thés, mes tasses et mes théières ( celles dont je me sers car  les plus belles de ma collection font la conversation à mes bibelots )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour finir en beauté avec notre salade de fruits voici un autre bien joli tableau d’automne : des roses et des raisins : ( ici)

 

 

BELLE JOURNÉE A TOUS

Retour de chine

 

Une brocante a eu la bonne idée de s’inviter au bout de ma rue ce dimanche !

j’ai rapporté quelques nouveaux trésors :

 

Un cadre ancien noir avec une vieille photographie d’un mariage, un missel  noir très abîmé mais qui a gardé toute son âme, un   » nouveau petit formulaire de prières  » à couverture de cuir imprimé à Tours en 1897 ( d’où la nouveauté de la chose).

 

Deux cadres en bois doré un peu défraîchis comme je les aime et qui resterons tels quels  ( un peu nettoyés tout de même).

 

Un ravissant petit vide poche de quelques centimètres à rajouter à ma collection de boites en papier mâché Napoléon III.

 

Un très beau drap monogrammé  et trois magnifiques tampons avec des initiales entrelacées de toute beauté!

 

Je vous quitte en vous laissant flâner aux   » magasins de Giroux » une illustration du Journal Les Modes Parisiennes : une façon de chiner qui m’aurait bien plu !

 

 

 

 

 

L’agenda de la ménagère

 

Je vous en avez déjà touché trois mots ici et je voudrai vous le montrer en détails.

 

 

Comme tous les agendas, il commence par un calendrier de l’année : ici c’est 1914 et par la liste des fêtes à souhaiter et j’apprends donc qu’en 1914 la Sainte Sophie était le 1er août au lieu du 25 mai actuel.

 

Puis, après quelques publicités savoureuses, nous passons aux choses sérieuses.

 

Chaque début du mois est présenté par un calendrier dudit mois , d’une très belle illustration et d’une publicité : rappelez vous que votre agenda vous a été offert par l’Epicerie Louis Prost !

 

Toutes les pages des mois sont identiques : les dépenses et les recettes puis la récapitulation du mois et le budget : en fait c’est plutôt un livre de comptes qu’un agenda comme nous l’entendons de nos jours !

A la fin du mois vous avez les notes du mois et des menus et recettes :

 

Je sens que vous mourrez d’envie de voir une recette, et bien voici :

 

 

Vous remarquerez que le menu du soir est beaucoup plus copieux que celui du midi !

 

A la fin de cet agenda se trouve le carnet de blanchissage de la maison : le linge de Madame, le linge de Monsieur, celui des enfants, des domestiques et enfin le linge général de la maison.

 

Puis nous avons l’agenda des jours de réception des dames que nous fréquentons :

Et c’est là que nous en arrivons au plus intéressant :

D’abord, quelques recettes pratiques sur cinq pages tout de même !

Et ma foi bien instructives !!!

 

Je vous donne deux astuces de la ménagère :

Contre l’insomnie :

Boire un verre de malaga le soir en se couchant, ou faire chaque jour une longue promenade à pied au grand air .

Pour enlever les taches de rouille sur le linge :

Passez sur la tache de la pulpe de citron, puis repassez avec un fer chaud, sans qu’il soit trop brûlant.

 

Nous avons ensuite tous les renseignements divers et variés comme les dates à retenir ( vélocipèdes : déclarations : dans les 30 jours de l’acquisition ) , le prix des billets de train, des lettres et des colis postaux :

 

Puis l’instant le plus savoureux de l’agenda :  » la formation de ménagère de la femme  »

Le texte débute ainsi :  » Parmi les causes du lourd malaise qui pèse sur nous, l’une des plus inquiétantes est l’affaiblissement de la famille sous l’assaut combiné des lois et des moeurs . »

et donc plus loin :  » le famille vaut ce que vaut la femme : le père en est le chef; mais la femme en est la base. C’est elle qui est la providence ou la ruine du ménage (…) c’est elle, d’après Fenelon,  » qui fait ou défait la maison ».

 » Le taudis accuse la femme; le home propre et riant la glorifie « .

 » On ne saurait donc proclamer assez haut l’importance de la ménagère  » dont le prix, disent les livres saints, surpasse celui des perles « .

 » la tenue du ménage est une science qui ne s’improvise pas. Beaucoup de femmes ne savent ni coudre ni faire la cuisine, et cette ignorance a sur les destinées de la famille les plus lamentables conséquences. »

 » l’enseignement ménager apprend à la femme son métier d’épouse et de mère, l’art et la science d’administrer avec économie le budget du ménage, de faire régner dans son foyer l’ordre, la propreté, le charme, qui retiendront le père à la maison, lui rendront la vie douce, le travail facile, l’envelopperont d’une atmosphère chaude et sereine de paix et de réconfort moral et le disputeront victorieusement aux séductions malsaines du dehors . »

« il n’est plus aujourd’hui contesté par personne que « le taudis est le pourvoyeur du cabaret » .

Le texte se termine ainsi :  » je demande des écoles de ménagères !  »

Charmant petit texte, non ?

Suivi de conseils pour  » la bonne tenue du Ménage  » :

 

 

Et pour finir quelques conseils médicaux avec un dictionnaire, les médicaments dangereux et comment soigner les malades :

 

Une formation complète on vous dit !!!

Et puis pour se détendre un peu quelques traits d’humour et de bonnes histoires !

La légende :  – Dire que je paye vingt francs tous les matins pour que ma masseuse m’en fasse autant sur la figure ! …

La légende : – Regardez-moi celle-là, mère Durand, voilà que maintenant les poules se parent des plumes de coq !…

– C’est ce qu’on appelle le progrès ! mère Dupont !

 

Qui a dit que nos ancêtres n’avaient pas d’humour!

Ce petit agenda était donc votre coach personnel ! Il avait la réponse à toutes vos questions !

 

Il est d’autant plus émouvant qu’il date de 1914… et qu’il est resté vierge, sans doute oublié dans les stocks de l’Epicerie Louis Prost …

 

 

 

 

 

 

 

Mes petits carnets

 

Aujourd’hui je voudrais vous présenter ma boutique un peu mieux et surtout tous ces petits carnets qui n’attendent que vos notes, adresses, idées, envies ou d’être offerts : moi je ne peux pas me passer d’eux !

Qui n’a jamais cherché désespérément au fond de son sac à main un bout d’enveloppe, un vieux ticket de caisse ou de métro pour noter un renseignement capital ?

Donc il vous faut de quoi noter dans votre sac! CQFD !

D’abord Il y a tous les petits carnets à glisser dans votre sac à main pour laisser un petit message à une amie d’une bien jolie façon grâce aux motifs fleuris et originaux : des roses, des orchidées, des papillons, des chats  …

Je vous en montre un en détails ?

 

Il y a les tout petits mimis , ceux qu’on glisse dans sa poche à chaque fois qu’on se promène  pour noter l’adresse de la super boutique devant laquelle on vient de passer et dont l’adresse nous échappera longtemps si on ne la note pas tout de suite !

Ceux là je les adore !

Et pour la maison, me direz-vous ?

A la maison aussi on cherche de quoi écrire !

Il y a des blocs notes pour placer à côté du téléphone : certains ressemblent à de vrais petits livres et décorent votre bureau, d’autres sont plus simples avec juste une frise et de la place pour noter tous vos messages :

 

Et pour noter vos recettes, astuces et bonnes idées ?

Un joli cahier !

 

Mes petits nouveaux : des pense-bêtes autocollants !

Et puis, parce que je ne peux pas résister, je vous offre un bouquet de roses : c’est une mosaïque de cartes, de carnets, de marques place, de tableaux et de blocs notes :

J’espère que ce petit tour d’horizon vous a plu et je vous donne rendez vous ICI

 

On rejoue chez Coeur de Breizh

 

Vous vous souvenez de ces merveilleux échanges ?

Sinon je vous rafraîchie la mémoire ici .

Donc Jeanne nous propose de rejouer au jeu des Bînomes !

 

Cette fois il nous faut :

Quelque chose en bois

Quelque chose en tissu

Quelque chose de blanc

Quelque chose de vos mains

Quelque chose de délicieux

Bon et bien voilà je participe !

Avec joie et bonheur !

Je vous laisse au milieu des roses d’un ravissant bouquet offert par un ami qui m’est très cher…

JE VOUS SOUHAITE UNE BELLE JOURNÉE 

J’apprends le dur métier d’assistante personnelle…

 

Je suis encore bien petite ( je n’ai que trois mois et demie tout de même! ) mais j’apprends vite, même si je préfère dormir avec mon doudou :

 

J’ai appris deux ou trois choses, d’abord l’ordinateur : j’ai essayé de le tester allongée dessus mais apparemment ce n’est pas cela qu’on attends de moi !

 

Du coup j’ai insisté et je crois que j’ai compris !

 Bon pour le téléphone aussi j’ai ma petite idée :

Comment çà ? c’est pas la bonne !

Mais la technique pour lécher les timbres je l’ai !

AH! et faire les paquets aussi je sais  …

Quoi ?  ce n’est pas moi qui doit être DANS le colis  ?

On ne me dit jamais rien à moi !!!

Enfin, bon ! tout çà, çà ne vaut pas un bon film à la télé ! c’est moi  qui vous le dis ! et oui c’est bien Harry Potter !

 Et puis tiens !  après tout çà il me faut bien une bonne sieste !

Bon allez je vous laisse, j’ai des trucs à faire … comme aller voir ce que ma maîtresse a bien pu mettre sous sa rubrique  » chats » dans sa boutique, il faut que je vérifie çà !

De toute façon c’est moi qui fait tout ici !