Histoire en blanc

J’ai découvert un joli poème en faisant mon post sur Vincennes en manteau blanc :

La neige

Il paraît que le ciel et la terre
vont se marier.
Avant l’aube le fiancé
sur sa fille
a jeté son voile de mousse
lentement et sans bruit
pour ne pas l’éveiller.

Elle sommeille encore il est tôt
mais déjà exaltés
impatients d’aller à la noce
les arbres ont mis leur gants
par milliers
et les maisons leurs chapeaux blancs.

Gisèle Prassinos

 

Ces quelques lignes m’ont donné envie d’écrire une petite histoire:

La fiancée se prépare pour son mariage :

elle pose avec fébrilité sa couronne de fleurs de cire, ses gants blancs et les épingles de son voile devant la photo de son promis :

047

049

 

 

 

 

 

 

 

 

Le fiancé de son côté a préparé ses gants gris perle, sa montre de gousset et ses lunettes qu’il a posé près de sa photo de fiançailles :

053

La couronne de mariée attend le dernier moment pour être portée :

couronne mamie

Les invités se préparent aussi en sortant leurs plus beaux bijoux et atours :

027

025

 

054

 

Tout est prêt pour ce beau mariage : les fiancés ont pris place dans leur traîneau  :

 

028

et les invités arrivent sous la neige :

002

003

Le souvenir de cette journée reste immortalisé dans ce globe :

030

 

 

et je le contemple en pensant à ce jour où ma grand mère a épousé mon grand père, en étant heureuse de conserver cette mémoire familiale .

 

38 réflexions au sujet de « Histoire en blanc »

  1. Que de globes ai-je vu sur des manteaux de cheminée, quand enfant, j’accompagnais ma mère dans ses visites. Je ne savais pas qu’il en existait encore.
    Pas trop fatiguée ?
    Bises

  2. Joli texte et belle histoire, délicieusement mise en scène. Les gravures m’ont fait penser au musée de la voiture de mon ancienne ville où l’on trouvait notamment des traineaux de ce genre.
    Pour la poudre d’or, je note car je trouve ce que j’ai pour le moment, insuffisant. Merci beaucoup pour le tuyau. Belle fin de journée. Bises.

  3. Ton poème est très beau, j’adore la poésie
    « …le fiancé a jeté son voile de mousse
    lentement…pour ne pas l’éveiller »

    « Il n’osa pas la toucher tant elle était frêle et légère
    Ses mains tremblaient tant il était ému
    Il croisa ses yeux doux, alors leurs deux coeurs s’embrasèrent… » (C.W Pelosa)
    Ton poème est très beau…
    Il t’a inspiré cette belle histoire
    que tu as merveilleusement illustrée!
    Un beau billet!
    bisous
    Claudia

  4. Cette merveilleuse poésie t’a inspiré cette belle histoire, toute en douceur, en délicatesse, en finesse! je trouve les couronnes de mariées émouvantes , elles devaient être belles nos grand-mères avec cette auréole de fleurs sur leur tête!
    Mon rêve serait d’en trouver une! tes photos sont sublimes, particulièrement, celle de la fleur à la perle!!!
    Bisous, chère Sophie!
    Ghislaine

  5. Ce très beau poème, cette très jolie histoire, et ces superbes photos font un billet romantique à souhait, comme je les aime ! Sophie, as-tu eu ma réponse à ton commentaire en début de semaine, je t’y posais une question …?
    Très belle soirée !
    Doux bisous
    Cathy

  6. « …La lune est large et pâle et semble se hâter.
    On dirait qu’elle a froid dans le grand ciel austère.
    De son morne regard elle parcourt la terre,
    Et, voyant tout désert, s’empresse à nous quitter… »
    Guy de Maupassant

    Je possède à l’abri dans du papier de soie une très belle couronne de mariée
    Ayant cassé le globe de ma grand-mère….
    Il faudrait que je trouve une solution afin qu’on ne l’oublie pas dans son papier

  7. Quel beau poème……!! et que de souvenirs pour ton histoire vraie..!!!!
    Photos superbes. Ta grand mère était ,en effet, très belle le jour de son
    mariage……Félicitations pour ton romantisme (tellement rare maintenant….)
    A bientot JANINE

  8. Génial
    dommage je suis déjà mariée
    sinon j’ aimerais être comme sur ces images
    dire que je n’ ai même pas eu de couronne
    en fleurs d’ oranger
    ni de calèche comme l’ avant dernière image
    le visage de votre grand -mère a l’ air si doux
    je connais le livre de LO
     » les princesses vagabondes  » de Lenormand Fréderique ?????super
    bonne journée
    tendresse
    Edith
    ( j’ ai un peu modifié mon blog pour mettre des images plus grandes )?????

  9. Un beau poème et une histoire très belle et super bien illustré.
    Beaux souvenirs aussi de tes grands parents.
    Bon mercredi ma chére Sophie, gros bisous pour toi et calins pour la petite Norma.
    Ton amie catalane
    Rosa

  10. très joli poème, et magnifique histoire qui nous fait rêver. Ca me fait penser au livre que je suis en train de lire de Françoise Bourdin, l’histoire de 4 femmes, du début du siècle à nos jours, avec un petit voyage par la Hongrie, l’Espagne, la France, l’Irlande… et j’aime beaucoup les descriptions de début de siècle avec les « hotels particuliers » comme on appelait ça autrefois pour parler de ces maisons bourgeoises des centres-ville!! les belles toilettes… bref toute ce qu’on aime … D’ailleurs ça me fait penser que ça plairait à Séraphine Pompon également !!
    bonne journée
    bizz
    Lo

  11. Un poème tout doux, de beaux atours dans ton histoire, je me suis mariée en hiver et même s’il n’y avait pas de neige j’avais une cape de (fausse)fourrure blanche.

  12. joli poème, jolies photos tellement douces que tu pourrais bien me faire aimer la neige, encore que je l’aime, mais pour circuler c’est parfois autre chose.
    Joli globe, amusant je parts en acheter chez Alinéa ce matin, 8 euro le globe !
    Jolie journée à toi – bises Régine (je suis vraiement pas romantique, sur un si beau billet j’exagère)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *