Dimanche soir

 

J’essaye d’écrire mon papotage du premier du mois !

 

Oui mais voilà : çà n’est pas au goût de tout le monde !!!

 

038

Vous me direz que j’ai une seconde main, mais tout de même !

Rendez vous mardi donc si Norma le veut bien !

Il faut dire qu’aujourd’hui Norma est très aventureuse :

025 023

028

031

Non ce n’est pas moi ! Je ne fais rien !

033 032

Et oui je prends mon bain avec mon téléphone !

Et non Norma n’est pas tombée dans la baignoire, cette fois tout du moins !

Je vous souhaite une bonne fin de dimanche et une belle semaine.

Roses d’automne

 

Pour notre rendez vous de la photo du samedi chez Amartia :

logo amartia

 

J’ai décidé de vous reparler des dernières roses de l’année, les plus émouvantes sans doute, pour moi en tous cas :

 

010

 

 

ROSES D’AUTOMNE

Aux branches que l’air rouille et que le gel mordore,
Comme par un prodige inouï du soleil,
Avec plus de langueur et plus de charme encore,
Les roses du parterre ouvrent leur coeur vermeil.

Dans sa corbeille d’or, août cueillit les dernières :
Les pétales de pourpre ont jonché le gazon.
Mais voici que, soudain, les touffes printanières
Embaument les matins de l’arrière-saison.

Les bosquets sont ravis, le ciel même s’étonne
De voir, sur le rosier qui ne veut pas mourir,
Malgré le vent, la pluie et le givre d’automne,
Les boutons, tout gonflés d’un sang rouge, fleurir.

En ces fleurs que le soir mélancolique étale,
C’est l’âme des printemps fanés qui, pour un jour,
Remonte, et de corolle en corolle s’exhale,
Comme soupirs de rêve et sourires d’amour.

Tardives floraisons du jardin qui décline,
Vous avez la douceur exquise et le parfum
Des anciens souvenirs, si doux, malgré l’épine
De l’illusion morte et du bonheur défunt.

Nérée Beauchemin

 

JE VOUS SOUHAITE UN BEAU SAMEDI 

cropped-Récemment-mis-à-jour113.jpg

Bouquet champêtre

 

Dimanche dernier avant d’aller à Montfort L’Amory j’ai profité du jardin de notre petite maison de famille et je vous ai rapporté des fleurs pour notre rendez du bouquet du vendredi chez Nelly du Mas des Paillasses :

Récemment mis à jour112

Et les dernières roses de l’année :

Récemment mis à jour111

 

JE VOUS SOUHAITE UN BEAU VENDREDI 

j’en profite pour offrir ces fleurs à Laurence qui fête les deux ans de son blog Féeries de gris

DSC00497-001

 

015

 

 

Mes objets de coeur

 

Lylou du blog Lylouanne Collection nous propose un très beau thème pour sa ronde de septembre : nos objets de cœur mis en scéne !

Ce thème me ravit parce que je pense sincèrement que les objets qui m’entourent ont une âme, une histoire et une vie passée que l’on m’a confiée.

Je vous parlerai d’abord de ce joli châle ancien délicatement brodé que j’ai chiné cet été chez Emmaus à Montpellier : je ne sais pas pourquoi mais ce châle m’émeut particulièrement : 003 Peut être parce que je lisais au même moment un très beau livre sur Marie Antoinette et que ce châle me rappelle ce tableau de Madame Vigée Lebrun : 22172442   Et si l’une des femmes qui ont envahi les appartements de la Reine la nuit du 6 octobre 1789 avait dérobé ce petit morceau d’étoffe en souvenir de la Victoire ou par admiration secrète. De siècle en siècle le châle aurait été précieusement conservé avant d’être oublié dans une vieille armoire …

Belle imagination sans doute, je vous l’accorde mais sans rêve …

Je vais porter ce châle comme une écharpe avec un gilet d’homme, un chemisier aux manches de dentelle et une petite montre à gousset de femme appartenant à ma grand mère :

029

030

 

 

 

 

 

 

 


006
005 004                               015 014 012 009

 

 

J’aime mélanger les styles, en particulier le féminin et le masculin avec ces gilets de costumes sur des dentelles ou un panama avec une robe de lin . Je rêve d’une redingote d’homme du XIXème siècle !

Mon second objet est un face à main acheté il y a quelques temps déjà :

022

Il est abîmé et cassé mais je l’aime tel quel avec ses blessures du Temps :

021 018

020 019-001

Je le porte comme un pendentif avec une chaîne de montre à gousset ancienne que j’ai rallongé pour en faire un collier :

023

028 025 024

026

Je pourrai vous parler de tous mes objets avec amour en leur inventant à chacun une histoire mais justement ceci est une autre histoire pour un autre billet, une autre ronde, un autre thème, un autre jour …

034

Eureka !

 

JE SUIS HEUREUSE !

Dimanche à Montfort L’Amaury j’ai enfin trouvé l’objet de toute ma convoitise : une tasse Sarreguemines à décor Minton !

J’en cherchais une depuis longtemps : une à prix raisonnable j’entends car Ebay en regorge mais je manque de tomber en apoplexie à chaque fois que je les vois !

Je vous présente donc MA tasse pour notre rendez vous de la tasse de thé du mardi chez Martha et Terri, nos amies américaines ( le lien de leurs blogs se trouvent à droite sur mon blog ) :

030-001 029-001 028-001 026-001

049

Bien sur, elle a un morceau recollé et elle a beaucoup vécu mais je l’aime déjà !

Comme si elle faisait partie de ma famille depuis longtemps !

035 032-001 031-001

034-001

050

Je ne lui ai pas encore trouvé SA place mais çà va venir !

033-001

Je suis ravie de ma petite dernière et j’espère bien en trouver une bleue un jour, qui sait ?

J’ai déjà trouvé une belle soucoupe chez L’Esprit des Lumières vous connaissez ? Allez voir sa boutique elle fait des merveilles ! Et en plus c’est son anniversaire et elle fait un très joli jeu à retrouver sur son blog !

J’ai aussi chiné un véritable trésor que je vais monter en lampe en demandant à Marianne, la sus nommée, de me faire un bel abat jour :

042 046 045 044 042

BELLE JOURNÉE A VOUS 

026-001

Instants d’automne

 

Pour notre amie du Chat Bleu voici mon instant de septembre pour le premier jour de l’Automne, l’une des saisons que je préfère pour ses couleurs et ce matin pour sa douceur :

 

Le Luxembourg.

Au Luxembourg souvent, lorsque dans les allées
Gazouillaient des moineaux les joyeuses volées,
Qu’aux baisers d’un vent doux, sous les abîmes bleus
D’un ciel tiède et riant, les orangers frileux
Hasardaient leurs rameaux parfumés, et qu’en gerbes
Les fleurs pendaient du front des marronniers superbes,
Toute petite fille, elle allait du beau temps
À son aise jouir et folâtrer longtemps,
Longtemps, car elle aimait à l’ombre des feuillages
Fouler le sable d’or, chercher des coquillages,
Admirer du jet d’eau l’arc au reflet changeant
Et le poisson de pourpre, hôte d’une eau d’argent ;
Ou bien encor partir, folle et légère tête,
Et, trompant les regards de sa mère inquiète,
Au risque de brunir un teint frais et vermeil,
Livrer sa joue en fleur aux baisers du soleil !

Théophile Gautier

008

001

007 006 005 004 003 002

 

L’automne

On voit tout le temps, en automne
Quelque chose qui vous étonne,
C’est une branche tout à coup,
Qui s’effeuille dans votre cou ;
C’est un petit arbre tout rouge,

Un, d’une autre couleur encor,
Et puis partout, ces feuilles d’or
Qui tombent sans que rien ne bouge.

Nous aimons bien cette saison,
Mais la nuit si tôt va descendre !
Retournons vite à la maison
Rôtir nos marrons dans la cendre.

Lucie Delarue-Mardrus

L’automne est déjà plus avancé à Vincennes qu’à Paris :

010 009-001 008-001 007-001 006-001 005-001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est très difficile de trouver un poème sur l’Automne qui ne soit pas triste !

J’ai trouvé ce magnifique texte :

Septembre

A la fin de septembre les étoiles refroidissent et il y a dans le pré une odeur de pommes trop mûres.
J’aimerais que la mer qui voyage sans cesse m’écrive une lettre de sel très blanc avec juste une ombre de mélancolie où elle me parlerait de pays très lointains et de rivages verts, une lettre pour l’automne. Nous la lirions sous la lampe parce que les journées raccourcissent au moment des vendanges et que l’océan est loin malgré le vent qui nous en parle.
J’ai monté les bûches et le petit bois pour allumer du feu et je regarderai la flamme danser sur tes pommettes.

Claude Roy

Bien sur nous avons l’inoubliable :

Chanson d’automne

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon coeur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Paul Verlaine

Pourtant l’automne ménage encore des surprises avec les orangers du Luxembourg :

009

BEAU PREMIER DIMANCHE D’AUTOMNE A TOUS

PROFITEZ DU BEAU TEMPS !

 

 

Paris

 

Pour notre beau rendez vous du samedi chez Amartia je vous convie sur l’une des plus belle place du monde :

 

logo amartia

LA PLACE DES VOSGES A PARIS

001

J’ai pris cette photo mercredi et il faisait malheureusement bien gris.

J’ai toujours rêvé d’habiter ce pavillon !

Je trouve que cette aquarelle fait un magnifique tableau !

010

Je vous souhaite un agréable samedi avec le beau temps qui s’installe

011

La saison des dahlias

 

Aujourd’hui il fait encore bien gris sur Vincennes et c’est l’occasion de vous faire partager quelques belles couleurs pour nous remonter le moral !

Pour notre rendez vous du bouquet du vendredi chez Nelly du Mas des Paillasses je vous propose quelques dahlias du Parc Floral :

dahlia

dahlia1

079080

 

 

 

 

 

 

 

087 086

 

 

 

 

 

 

 

 

088 083 078 077

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Je n’apprécie pas beaucoup ces fleurs même si elles peuvent prendre de très belles couleurs et je ne crois pas être la seule :

 

Un dahlia

Courtisane au sein dur, à l’œil opaque et brun
S’ouvrant avec lenteur comme celui d’un bœuf,
Ton grand torse reluit ainsi qu’un marbre neuf.

Fleur grasse et riche, autour de toi ne flotte aucun
Arôme, et la beauté sereine de ton corps
Déroule, mate, ses impeccables accords.

Tu ne sens même pas la chair, ce goût qu’au moins
Exhalent celles-là qui vont fanant les foins,
Et tu trônes, Idole insensible à l’encens.

– Ainsi le Dahlia, roi vêtu de splendeur,
Élève sans orgueil sa tête sans odeur,
Irritant au milieu des jasmins agaçants !

Paul Verlaine

 

Pour finir avec de somptueuses couleurs : un beau paon se laisse admirer sur la pelouse :

085 084

 

 

 

 

 

 

 

 

BONNE JOURNÉE 

Prune

 

Chantal du blog Escargotine m’a posé une colle pour notre couleur de septembre : prune !!!

Oui je sais !

Je dis toujours cela et j’y arrive !

J’avais bien penser acheter un kilo de quetsches et les photographier mais j’ai vite renoncé : trop difficile de rendre la couleur réelle de ces fruits!

Donc j’ai ouvert mes armoires et furetais dans mes trésors, et voici ce que j’ai déniché pour mettre cette couleur à l’honneur :

028027

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez lire un joli article sur ce livre chez notre amie Iris du blog Sous mon arbre sur son second blog Iris  » Ombre et lumière » .

029

031 030

032 033

038 036 035 034

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux cadres réalisés à mon excellent cours d’encadrement à Vincennes l’un par une très bonne amie et l’autre par moi même :

053 052

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai trouvé dans ma garde robe une jolie veste et un ravissant petit haut crée par Maman qui m’ont inspirés un collier de perles de verre que vous pourrez découvrir dans ma boutique : ICI .

039

042 041

 

 

 

 

 

 

 

 

046 045 044 043

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

051 050

 

 

 

 

 

 

 

 

Je crois que finalement j’ai réussi à relever le défi même si cette couleur n’est pas ma préférée ! Comme vous le savez j’aime le noir ! Mais j’ai un petit faible pour un mauve un peu grisé que j’essaye de reproduire quand je teins du linge.

054-001

 

BELLE JOURNÉE A TOUS