Soir d’automne

 

Avec l’automne la nuit tombe plus tôt et avec elle s’installe les ombres et les rêves :

004

 

007 005 003 001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’allume une à une les lampes de la maison qui créent chacune un petit univers dans leur halo.

Une petite lueur à la flamme d’une bougie et mon esprit vagabonde et s’envole en récitant quelques vers :

Le Bonheur

Celui qui embrasse une femme est Adam. La femme est Eve.
Tout se passe pour la première fois.
J’ai vu une chose blanche dans le ciel. On me dit que c’est la lune, mais
que puis-je faire avec un mot et une mythologie ?
Les arbres me font peur. Ils sont si beaux.
Les animaux tranquilles s’approchent pour que je dise leur nom.
Les livres de la bibliothèque n’ont pas de lettres. Quand je les ouvre, elles surgissent.
Parcourant l’atlas je projette la forme de Sumatra.
Celui qui brûle une allumette dans le noir est en train d’inventer le feu.
Dans le miroir, il y a un autre qui guette.
Celui qui regarde la mer voit l’Angleterre.
Celui qui profère un vers de Liliencron est entré dans la bataille.
J’ai rêvé Carthage et les légions qui désolèrent Carthage.
J’ai rêvé l’épée et la balance.
Loué soit l’amour où il n’y a ni possesseur ni possédé mais où tous deux se donnent.
Loué soit le cauchemar, qui nous dévoile que nous pouvons créer l’enfer.
Celui qui descend un fleuve descend le Gange.
Celui qui regarde une horloge de sable voit la dissolution d’un empire.
Celui qui joue avec un couteau présage la mort de César.
Celui qui dort est tous les hommes.
Dans le désert, je vis le jeune Sphinx qu’on vient de façonner.
Rien n’est ancien sous le soleil.
Tout se passe pour la première fois, mais éternellement.
Celui qui lit mes mots est en train de les inventer.

Jorge Luis Borges

 

019 017 016 013 012 009

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

011

 

J’aime le jeu des lumières sur les cristaux des pampilles et la part d’imaginaire qu’elles réveillent en moi ..

FAITES DE BEAUX RÊVES

 

61 réflexions au sujet de « Soir d’automne »

  1. superbe l’ambiance chez toi, une très belle mise en scène et un billet magique
    je t’admire d’aimer ces jours qui tombent plus tôt comme tu écris….
    moi la lumière du jour me manque et cela depuis des années
    j’en parlait très peu mais je le savait …
    avant que ça devienne reconnu, que la luminothérapie fasse son entrée et que l’on prenne au sérieux ces dépressions automnales, hivernales même si pas si grave comme pour moi (bien que ???!!!selon les années ) juste cet état de moins bien
    j’étais avant gardiste mais je ne disais rien tout le monde se moquait, maintenant je peux donc le dire…LOL.
    mais j’admire sincèrement comme tu peux aimer et comme tu magnifies ces moments dans ton si bel intérieur
    ton esprit s’envole, ça t’inspire des vers de bonheur, tu fais de beaux rêves et moi je m’émerveille chez toi c’est magnifique…..LOL
    gros bisous
    patricia

  2. Et va savoirpourquoi je n’ai pas vu passer ce délicieux billet j’aime beaucoup cette ambiance si douce et ce globe et sa tête de jeune fille si poétique ce billet merci Sophie pour ce moment de douceur, bisous

  3. C’est magnifique! Je suis aussi une passionnée de bougies ( mon adorable mari en fabrique en plus…) et de clartés émanant des douces lampes du foyer. Merci pour la poésie de ton billet, elle m’enchante.
    Je te souhaite de faire de beaux rêves, gros bisous et une pluie dorée de caresses pour Miss Norma
    Cendrine

  4. Quelle qmbiance si chaude, si reconfortante. J’aime ces petites mises en scène pendant ces heures de la soirée, elles nos font sentir bien. Merci pour ce chaud billet, un rêve.
    Bisous.

  5. Une merveilleuse ambiance toute douce et nostalgique. Ton buste sous globe est de toute beauté. J’aime le halo de lumière qui éclaire toute cette jolie mise en scène.
    Belle nuit et bisous
    Michèle

  6. Très belle ambiance et beau poème . Le globe m’a rappelé celui de
    Tante Louise au Creusot et j’ai reconnu la photo de ta grand mère en
    arrière plan. Très beau………
    A bientot . Bisous JANINE

  7. J’aime aimé ton billet Sophie – tes photos d’ambiance sont magnifiques, je suis fan !
    Chez moi également, pas de soirées d’automne et d’hiver sans bougies, c’est tellement agréable, grisant, j’adore !
    Bonne soirée, bisous.
    Lylou

  8. Quelle superbe mise en scène sous globe, magnifiée par la douce lumière des bougies. Ta lampe aussi est très belle et contribue à la beauté de l’ensemble. Je t’imagine, en ce moment, prenant ta cup of tea…doucement éclairée par la flamme. Bises

  9. J’adore cette ambiance où les ombres et les lueurs s’enchevêtrent et donnent la vie aux objets … et ce poème magnifique mérite qu’on le relise plusieurs fois …
    Merci de bon moment !
    Bisous
    Solène

  10. En lisant vos mots si délicatement posés sur les objets en lumière, j’ai fermé les yeux et je me suis sentie chatte lovée dans un bon fauteuil là, dans le bonheur simple et chaud d’une soirée d’automne éclairée.
    Merci.
    et l’avoir soulignée d’un texte empreint d’humanité et d’éternité, est un régal . . . hors du temps.
    Bravo.
    Mariecapucine

  11. J’aime beaucoup tes mises en scène dans la douce ambiance des lumières tamisées, tu as choisi un très joli poème,
    merci pour ce doux billet
    Bel après-midi et à bientôt
    Bises

  12. J’ai aimé lire cette prose de cet auteur que je ne connaissais pas!
    J’ai aimé regardé sous ce globe, ce buste d’enfant couronné d’un beau souvenir dont la photo à l’arrière veille sur toi et ta maison et ta Norma!
    Ai-je raison?
    Bises!
    Ghislaine

  13. tu es d’humeur poétique ce matin ! Tu sais qu’il faut que je t’aime pour etre obligée de remettre à chaque fois toutes mes coordonnées pour te laisser un com , idem chez Milouna !!! Grrr
    bisous
    nath

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *