La mémoire des ruines

Pour notre défi du 20 c’est Mamylor qui nous propose le thème :

LA PIERRE DANS TOUS SES ETATS

 

J’ai emprunté le titre de mon article à un très beau livre de Claude de Montclos :

ruines

 

 

Un bien joli thème pour moi amoureuse des vieilles maisons !

J’aime imaginer que les pierres ont une âme, des secrets et des souvenirs.

Je suis toujours émue de découvrir une vieille demeure qui n’a rien perdu de ses charmes.

Visite à une maison vide

Je suis entré. Des songes m’attendaient,
Poussières et caramel, dans le vestibule,
Et des fantômes gris,
Et des fantômes perles.
La rampe de l’escalier me chuchotait
Milles mains.
Une portes a gémi, gémi
pour me raconter les soupirs
D’une fiancée d’autrefois,
Organdi, libellule, argent,
Bougie rose, valse défunte,
Un cheval noir devant la porte,
Une épée dans les iris noirs.Je suis entré. Dans cette chambre
Naquirent des enfants légers,
Par des aurores de jasmin,
Par des crépuscules de menthe
Je les vois glisser sur la rampe,
Je les vois danser au matin
Et cueillir des fleurs fraternelles
Et battre des ailes, des ailes
Dans la patience de l’été.Je suis entré. Les planchers murmuraient
Des sandales et des cothurnes
Le cuir, le cygne, le vair,
Des empreintes d’or et de feu,
Et puis, j’ai vu ces pieds nus,
Cette trace incertaine et certaine,
La poudre infime d’une peine,
Le sillage d’un désespoir,
La caresse d’une espérance
Et quelqu’un s’est mis à chanter
Du haut en bas de la maison.
Pierre Gamarra

 

022

 

 

Il est des endroits mystérieux derrière des grilles que l’on voudrait franchir :

photo 3 (10)

0171

 

 

 

 

 

 

 

0111

015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parfois on découvre au détour d’un chemin de forêt un lieu qui vous parle, vous appelle :

0241 0211

 

 

 

 

 

 

 

0201 0131

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paris est un endroit magique pour écouter parler les vieilles pierres :

055 051 046

 

 

 

 

 

 

 

0242

 

 

 

 

 

 

 

021 0021 020

 

 

 

 

 

 

 

016 011

 

 

Je ne m’en lasserai jamais bien sur et j’y retournerai toujours en ayant retrouvé mes yeux d’enfant et non plus ceux d’une parisienne stressée et aveugle !

 

Les villes du Sud sont habillées d’autres couleurs, d’autres histoires aussi belles et merveilleuses :

027

0161

 

 

 

 

 

 

 

photo 3 (18)

0022

 

 

 

 

 

 

 

0012

013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis il y a les pierres sacrées : celles qui vous parlent de vies qui se sont sacrifiées pour elles.

J’ai une émotion particulière pour les églises :

047

057

 

 

 

 

 

 

 

053

0031

 

 

 

 

 

 

 

0023

017

 

 

 

 

 

 

 

005 001

 

 

 

 

 

 

002

 

Enfin, il y a Versailles !

Ah   » Si Versailles m’était conté  » !

C’est exactement cela : ce château se raconte dans chacune de ses pierres, de ses statues, de ses dorures et de ses jardins :

003

013

010 009

 

 

 

 

 

 

 

003

 

 

 

 

 

 

 

051 062

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne sais pas si je ressens cela ailleurs , c’est une impression bizarre d’être comme sortie du monde réel, comme entrée dans l’ Histoire .

Voilà pour moi ce que m’inspire ce thème, merci Mamylor de nous l’avoir proposé !

045

 

 

31 réflexions au sujet de « La mémoire des ruines »

  1. Elles ont tant de choses à dire ces magnifiques vieilles pierres pour peu qu’on veuille bien tendre l’oreille et suspendre son pas. Merci pour ce billet plein de poésie. Belle fin de journée. Bises

  2. Tres beau poème et billet j’aime aussi la memoire des pierres, et imaginer ce qu’il y a derrière des grilles, des portes ou des fenêtres, bisous

  3. Sophie, tu me donnes l’envie furieuse de revoir Paris, et Versailles vidé des essaims de touristes…
    On aurait pu faire des billets en mètres linéaires sur ce thème particulièrement plaisant !
    Tu as l’art d’ordonner tes pensées et tes clichés de telle façon qu’on en oublie le moment présent, le temps de lire tes billets.
    Ces vieilles pierres sont idéales pour faire surgir des poésies.
    Quels bons moments on passe chez toi.
    Belle semaine et gros bisous

  4. C’est vrai que certaines demeures sont remplies de charme et que les vieilles pierres ont une âme…Il faudrait vraiment que j’aille visiter Versailles, ce qui me retient, c’est la foule!
    Merci de ta gentille visite, belle fin de vacances à toi aussi.
    Lali

  5. trés joli poéme!
    oui! les vieilles pierres ont des souvenirs a raconter ,elles ont gardés la mémoire des lieux ou se sont passés tant d’histoires !
    passe un bon we sophie!
    bisous

  6. Voilà un billet plein de poésie comme tu le fais si bien! Comme toi j’aime les vieilles pierres, les maisons anciennes qui ont une ou plusieurs histoires, les châteaux!
    Merci pour ce moment de douceur!
    Bizzzz

  7. Que c’est beau, magnifique!!! Tout comme toi j’adore les vieilles bâtisses, ah si les murs pouvaient parler, qu’ils en auraient à nous conter! Tes photos sont superbes!!! Bisou et bon vendredi tout en douceur!

  8. Merci…ce poème me parle au coeur.
    Je partage complètement le goût des pierres chargées d’histoire.
    Pour ma part, au Gontey, bâtiments agricoles, point d’organdi mais tellement de vie d’années en années! Ancienne laiterie, grange, écurie, poulailler et autres soues…
    Autre style cette maison qui vient d’être réveillée dans laquelle « La rampe de l’escalier (nous a) chuchot(é) Milles (un peu moins certainement!) mains.
    http://brindebroc.com/ailleurs/2931 (pour voir en images!)
    Qu’est-ce que j’aime ton article! Encore merci!

  9. un thème vraiment fait pour toi
    que dire de plus ….
    après avoir pris longuement mon temps pour lire et regarder ton billet je suis sans mots, j’ai adoré
    j’aime les vieilles pierres et toutes même celles de si modestes petites maisons perdues dans une campagne comme les majestueuses de Versailles……
    toutes ont leur charme, leur histoire, leur âme
    gros bisous
    patricia

  10. Voilà un bien beau billet qui me parle. J’aime tout comme toi les pierres qui ont une histoire, les grilles un peu rouillées qui grincent en s’ouvrant, les feuillages qui s’agrippent aux façades comme un étole de verdure…
    Bonne fin de soirée.

  11. Je pense que les murs peuvent retenir l’âme de ceux qui y ont vécu, car eux y restent, enfin leur âme et je ressens ça de suite, certaines maisons je m’y sens bien et dans d’autres je n’y vivrai pas c’est ainsi, bisous

  12. tu racontes à merveille la vie,
    j’aime la délicatesse qui t’entoure , défi relevé avec brio
    il t’allait comme le soulier de verre à Cendrillon, Merci
    à tout bientôt
    bisous de chez moi

  13. Oh ce thème était fait pour toi Sophie, quel beau billet, je me suis régalée.
    On sent ton amour des pierres, des grilles, des maisons et bien sûr Versailles, une merveille ce château.
    Une superbe participation, bravo et merci, j’ai adoré.
    Doux après-midi, bisous.
    Lylou

  14. merci pour ces magnifiques images !!! c’est vrai que ça fait courir notre imagination, essayer de deviner ce qui a put se passer derrière des volets, une porte,
    dans une maison, une cour, un jardin, peut-être a -t’il vu des enfants jouer, escalader des arbres ou des grilles… on peut tout imaginer, le tout c’est de prendre le temps …. :)
    bonne journée ma belle
    bisoussss
    Lo

  15. Comme toi, j’aime la pierre, vieille de préférence, celles marquées par le temps. Celles sont la mémoire révèle les choses enfouies, les secrets murmurés. Mais il y a des lieux magiques qui n’en porte aucune et pourtant …
    Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>