Une souris verte ….

Cette fois c’est Mamylor qui nous donne le thème de juin :

 

 » Ha Ha ha encore une histoire de couleur, mais pas Que,  pour juin ON SERA en VERT , tout En Vers, Mais pas que : ver, vers, verre, vert et j’en oublie sans aucun doute …. amusez-vous les amis !!!  non, non pas de prise de tête « 

Tout d’abord je pense à cette comptine ! Vous allez encore me remercier pour vous avoir cet air dans la tête pour la journée !!!

Une souris verte
Qui courait dans l’herbe
Je l’attrape par la queue
Je la montre à ces messieurs

Ces messieurs me disent
Trempez-la dans l’huile
Trempez-la dans l’eau
Ça fera un escargot
Tout chaud

Je la mets dans un tiroir
Elle me dit qu’il fait trop noir

Je la mets dans mon chapeau
Elle me dit qu’il fait trop chaud

Je la mets dans ma culotte
Elle me fait trois petites crottes

 

Quand j’étais plus jeune je faisais collection de verres à pied et puis ça m’a passé !

J’aime toujours les verreries mais je n’en ai que très peu.

Je ne porte pas beaucoup de vert bien que je me sois étonnée à acheter très récemment un pantalon d’un vert émeraude éclatant ainsi qu’un joli haut de lin blanc rayé de ce même vert ! Mais que m’arrive-t-il ?

Ma couleur préférée reste le vert opaline : un vert pâle teinté de bleu ! Ma chambre est décorée de nombreuses touches de ce joli vert !

 

Et bien sûr il y a ce si joli petit mannequin d’enfant et ses chaussons assortis qui sont venus ornés ma cheminée tout récemment :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis il y a le vert Nil spécial de chez Fortnum and Mason dont je suis tombée littéralement amoureuse en novembre dernier !

 

Mais bien sur je suis aussi émerveillée par les vers de mon poète préféré : j’ai nommé Théophile Gautier :

Le laurier du Generalife 

Dans le Generalife, il est un laurier-rose,
Gai comme la victoire, heureux comme l’amour.
Un jet d’eau, son voisin, l’enrichit et l’arrose ;
Une perle reluit dans chaque fleur éclose,
Et le frais émail vert se rit des feux du jour.

Il rougit dans l’azur comme une jeune fille ;
Ses fleurs, qui semblent vivre, ont des teintes de chair.
On dirait, à le voir sous l’onde qui scintille,
Une odalisque nue attendant qu’on l’habille,
Cheveux en pleurs, au bord du bassin au flot clair.

Ce laurier, je l’aimais d’une amour sans pareille ;
Chaque soir, près de lui, j’allais me reposer ;
A l’une de ses fleurs, bouche humide et vermeille,
Je suspendais ma lèvre, et parfois, ô merveille !
J’ai cru sentir la fleur me rendre mon baiser…

Ce poème n’est -il pas tout à fait approprié pour quelqu’un comme moi qui a décidé de se mettre au vert en quittant Paris ?

JE VOUS SOUHAITE UNE BELLE SEMAINE 

 

24 réflexions au sujet de « Une souris verte …. »

  1. Chère Sophie,

    Merci de votre très gentil message que je découvre seulement aujourd’hui. C’est dire si, comme vous, je suis peu présente ces derniers temps. Difficultés à se renouveler, Instagram qui détrône les blogs, trop peu de temps…
    J’espère également que vous aurez l’occasion de venir un jour et que nous pourrons nous rencontrer « en vrai ». j’ai plusieurs projets pour la rentrée, pour Noël.
    Et pour ce qui est du vert, je me suis rendu compte combien il était de plus en plus présent dans mon travail, je l’adore aujourd’hui. Celui de Fortnum &Mason est extraordinaire.

    Merci encore de votre fidélité. Passez un bon week-end, je vous embrasse,

    Marie-Paule

  2. Que durent les tendresses de tes moments suspendus au vert Nil, dore, bronze ou elfique, je me laisse happee par les baisers-l’or y est des mots de ton poete et me laisse entrainer dans le sillage des thes anglais.

    Aaahhh,,, j’aime ces parentheses en delicatesse, Merci Sophie-reves

  3. Une feuille de laurier dans un plat et ça change tout, Sophie
    Un billet en délicatesse, raffiné, avec des endroits magiques et un brin poétique.
    Quel beau Défi.
    Es-tu bien inspirée pour le prochain ?
    En attendant, gros bisous d’O.

  4. Le vert signe de renouveau, de fraîcheur, de chance … et bien d’autres belles choses encore. J’aime cette couleur ! Alors un grand merci pour ce joli billet !!!
    Belle fin de journée
    Bises

  5. Ma préférence en ce moment : le vert mint.
    Et celui de Fortnum & Mason naturellement. J’en suis à conserver leurs sacs en plastique pour en faire des …poubelles chic pour ma salle de bain !
    Bises,
    Dominique

  6. Bonjour, ce joli billet me donne l’impression agréable d’avoir changé d’époque ou de voyager avec ces belles photos. Je remercie Florence d’obsolescences surannées de m’avoir communiqué votre joli blog. Bonne idée le défi du 20, on apprend et découvrons de magnifiques choses. Bonne journée, Mimi

  7. Comme elle est jolie cette couleur ! C’est rigolo comme tout le monde n’a pas la même perception de la frontière entre le bleu et le vert… lol Ton vert Fortnum, pour moi il est bleu. C’est un turquoise. Le vert Nil est plus doux, il tire vers le vert amande. Tout cela dépend de la sensibilité de l’oeil, c’est une histoire complexe et cela faisait sourire nos profs des Beaux-Arts, mais c’était aussi un casse-tête pour eux ! lol Certains élèves situaient la frontière plus haute, d’autres plus basse.

    J’aime bien le vert, avant je n’aimais pas trop, mais depuis quelques années, c’est ma couleur. Surtout s’il est associé au violet améthyste. Un joli vert olive, ou vert mousse, j’adore, ensuite un vert émeraude, (j’adoooore les émeraudes lol) ou un vert sapin. Le vert trop cru, ou fluo, j’aime pô ! lol Dans la nature j’aime les verts que l’on voit juste au début du printemps, on ne les revoit plus dans l’année, ils sont bien particulier, tout frais, tout pimpants, comme le printemps.
    Je ne connaissais pas ce joli poème de Gauthier… Merci Sophie !

    Bisous Sophie et petite Norma

  8. Oh, mais je l’avais zappé la souris verte …mais je ne vais pas l’oublier, je pense … elle trotte déjà dans ma tête … pourvu qu’elle ne me donne pas de vertige !!!!

  9. Série verte toute ne fraicheur et en délicatesse. Merci beaucoup et pour ton billet précédent qui s’accorde également à merveille au thème. Que j’aime découvrir ces « jardins » intimes choyés par les propriétaires pour notre plus grand bonheur de promeneur. Bonne fin de journée. Bises

  10. Beau billet tout de ver vêtu. Ce mannequin d’enfant et ses chaussons sont ravissants. Moi, il y a longtemps que j’ai quitté la capitale pour me mettre au vert à la campagne. Les petits retours rapides à la capitale ne sont plus que plaisir.
    Bonne fin de journée. BiSeS

  11. Bonjour Sophie
    Voilà encore un joli billet empreint de délicatesse verte….
    Cette couleur t’a inspirée et tes photos sont toujours un vrai bonheur …merci pour cette pause aussi rafraichissante qu’une pastille de menthe!
    J’essaierai de te joindre ce soir ou mercredi en début d’après midi
    Bisous du pays vert
    Florence

  12. moi j’aime le vert… pour les vêtements je porte en n’importe quelle saison le kaki…. dans ma déco il y a une chambre d’amis dont les murs sont de la couleur de des carrés en fond de blog…. dans le jardin du vert et encore du vert car pratiquement pas de fleurs….. bon j’aime le vert quoi !!! bises

  13. Le vert, couleur du printemps, heureux en déco lorsqu’il est bien utilisé et tes images en sont l’exemple. Je te souhaite une douce journée, à l’ombre derrière les murs épais de ton chez toi ! Bises. Mireille

  14. quelle jolie news !
    fraiche et subtile comme toujours … merci !
    et puis, vous avez gagné : la souris tourne dans ma tête …. ):):):):):
    trop jolie la création de Corinne (moi je n’ai « que » les petits souliers …. une pure merveille !)
    à trés bientôt pour une autre parenthèse si poétique
    belle journée elizabeth

  15. Moi, j’aime le vert et les verres. Je ne peux en avoir autant que je le désirerais et quand je veux me mettre au vert, je vais à Bagatelle ou dans un autre parc.
    Ton billet nous inciterait-il à avoir moins chaud ? Je vais fermer les fenêtres car la température commence à monter.
    Gros bisous

  16. Comme à chacune de mes visites je m’émerveille de cette douceur de vivre qui t’entoure;
    bien sûr que tu as bien fait de te mettre « au vert » dans ce magnifique coin de France et cela se lit, se sent, tu t’épanouis comme une goutte de rosée,
    comme tu le fais parfois peut être pour mieux « valider » ton choix tu retournes dans la « capitale » mais cette ville est tellement joli et moins stressante le temps d’un séjour,
    Merci pour ce défi relevé avec délicatesse (j’aime particulièrement le mannequin d’enfant et ses chaussons)
    belle journée dans ton sud, bisous de chez moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *