Et si j’étais une petite souris ?

Déjà le 20 novembre !

Ce mois ci c’est Florence du blog L’œil et la main 

 »  imaginez que vous êtes une petite souris ayant la possibilité de pointer le bout de son museau où et quand elle le veut ; quel endroit du monde ou de l’univers iriez-vous voir, quand, à quel événement passé, présent ou à venir voudriez-vous assister ? « 

 

Depuis que je suis toute petite j’ai une passion pour le musée du Louvre où j’ai fait mes études d’égyptologie et où j’allais, enfant, aux mercredis du Louvre accompagnée par ma grand mère.

J’ai eu la chance de découvrir le musée deux mardis de suite pour un cours d’épigraphie dans le département d’égyptologie et pour y accéder nous sommes passés à travers le mur ! Si ! Il existe une porte dérobée derrière les murs qui donne accès à un petit escalier en colimaçon menant au bureau de la conservation. C’était un moment inoubliable ! J’ai encore le laisser passer quelque part dans une de mes boites à souvenir !

Mais ce que j’aimerai le plus c’est visiter le musée seule à la tombée de la nuit ! Etre une petite souris pour parcourir tous ces couloirs qui bruissent du passage des fantômes des siècles passés !

Les mystères du Louvre

 

Au Louvre le jour les touristes passent

Devant la Joconde, en cohortes lasses.

Ils viennent d’Albi, d’Oxford, de Tokyo.

Pour photographier statues et tableau,

Ils ont pris l’avion, le train, le bateau,

Les Anglais le ferry de Douvres,

Pour venir au Louvre.

 

Au Louvre la nuit, des ombres s’enlacent,

Statues et portraits ont quitté leur place,

Bourgeois de Chardin, nymphes de Corot,

Paysans et marquises de Watteau,

Les chevaliers ont laissé leurs chevaux,

Ils sont tous là quand le bal s’ouvre

Chaque nuit au Louvre.

 

Quand sonne minuit,dans les grandes glaces,

A travers le temps, à travers l’espace,

Bergers, empereurs, seigneurs ou Pierrots,

Dansent les reflets, brûlent les flambeaux,

Et quand passe la Vénus de Milo,

Les rois eux-mêmes se découvrent,

Au grand bal du Louvre.

 

 

Quand l’aube revient, les couples s’effacent,

Au petit matin, hélas, quoi qu’ils fassent,

Les naufragés retrouvent leur radeau,

Chacun son cadre et chacun son tableau.

A peine sur vous, si vous venez tôt,

Une paupière qui s’entrouve,

Le matin au Louvre

Je me promènerai dans l’aile Napoléon III :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne pense pas aller dire bonjour aux sarcophages antiques mais peut être mes petits pas de souris m’amèneraient devant quelques tableaux de Watteau, de Vermeer ou de Fragonard !

J’ouvrirai toutes les petites portes et j’irai dans les réserves du sous-sol ! J’irai aussi dire bonjour à AGLAE , l’accélérateur de particules du laboratoire de recherche du patrimoine.

Je vous souhaite une belle fin de mois de novembre que je vais pour ma part passer à Londres au milieu des lumières des vitrines de noël !

 

20 réflexions au sujet de « Et si j’étais une petite souris ? »

  1. Rien ne m’a surprise dans ton évocation d’un voyage découverte au Louvre, cela te ressemble tellement ! Et t’imaginer en petite souris parcourant les salles, même celles que peu de gens connaissent est un enchantement.
    Je te souhaite un beau séjour outre Manche, de belles vitrines à admirer et peut-être de belles choses à rapporter… avec modération.
    A très vite pour des photos des vitrines de Noël à Londres, peut-être.
    Bises. Mireille

  2. Le Louvre !! oh ben non ! Le visiter en nombre oui, mais pas en petite souris. Chacun son truc. Par contre, je veux bien être petite souris et me glisser dans tes bagages pour ta sortie à Londres.
    Bon séjour parmi les anglais et les lumières festives de Noël.
    Bises

  3. Très jolie ode à ce musée mythique qui fait la richesse, une de plus, de notre merveilleux pays. Et quelles jolies photos !
    J’ai vu justement l’autre jour une émission où l’on proposait à Lambert Wilson de visiter le Louvre seul, la nuit… C’était très intéressant.
    Dans le cadre de mon job de Relations Publiques, j’ai été amenée à organiser une soirée privée au Louvre…Un des meilleurs moments de ma carrière !
    Bises,
    Dominique
    PS : reprends ton aspect humain lorsque tu rentreras chez toi, car je ne suis pas sûre de la réaction de Norma en découvrant…une souris !

  4. Excellent choix Sophie !Dis,je pourrais venir avec toi si on se réincarne en souricettes?
    Ton joli poème me rappelle le bal des fleurs d’Andersen….ou le film « la nuit au musée »!
    Passe un bon séjour dans la perfide Albion…. à bientôt
    Bisous
    Florence

  5. Et si vraiment tu étais une petite souris, que penserait Norma ??
    Un bien joli choix que de visiter le Louvre à la tombée de la nuit, tranquille, seule, un rêve. J’ai revu avec plaisir l’émission de Stéphane Bern avec ses 3 invités visitant justement le Louvre de nuit !
    Belle semaine, bisous.
    Lylou

  6. Petite, je n’aimais pas aller dans les musées. Certains, à l’époque étaient poussiéreux. Que de choses à voir, à voir seulement. Rien ne bougeait, les portraits étaient figés pour l’éternité. La vie était dehors avec les voitures, les passants, les jardins, la douceur du soleil, du vent sur la peau, les cheveux. Mais après le Louvre, il y avait aussi le salon de thé.
    Le rêve ne venait qu’après, qu’au détour d’un mot, d’une image et ce qui me semblait mort prenait alors vie et m’embarquait dans leur univers.
    Une belle évocation du Louvre, ce formidable musée, si beau, si grand …
    Grs bisous et tu ne m’a pas dit si tu avais un peu de temps à passer à Paris.

  7. Chère Sophie

    Que de souvenirs durant nos années d’étude, te souviens-tu des TP dans la galerie Campana qui n’était pas électrifiée.
    je reviendrai bien quelques années en arrière pour revivre ces moments inoubliables.
    Bisous

    Linda

  8. délicieux,
    j’imagine cette porte dérobée, cet escalier en colimaçon ….
    dans les grandes glaces, le ballet des êtres d’un autre temps…
    Cet endroit est majestueux, d’une grande beauté
    belle balade à Londres
    bisous de Lorraine, belle voyageuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *