Objets inanimés avez-donc une âme

Notre Lylou, aidé de Calinquette, nous donne pour la ronde du mois d’octobre le thème suivant :

Il peut s’agir
d’un objet d’enfance,
et/ou
transmis
par nos parents
 ou grands-parents,
et/ou
chiné en brocante !
Celui auquel 
on tient beaucoup,
même si abîmé,
 nous rappelant un souvenir,
une anecdote,
nous faisant sourire, rêver,
bref vous avez bien sûr carte blanche
pour créer une mise en scène
ou photographier  
vos Objets du Passé préférés !
Et comme nous sommes le dernier jour de ce joli mois, je me devais de lui répondre :
Je vous ai déjà montré quelques souvenirs de famille comme ces anges d’ivoire () ou la feuille sculptée de mon arrière grand père (ici).
Je vais donc vous montrer quelques petits trésors chinés au gré des brocantes, chez les antiquaires ou sur ebay .
MORCEAUX CHOISIS
016 015 012 011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

010

042

 

 

 

 

 

 

 

009 008 007 005 004 003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

001

 

Doux weekend à tous

Un ange d’ivoire

 

Il y a quelques temps déjà en flânant sur le magnifique blog Rose & Gris j’ai découvert une tête d’ange et une croix joliment encadrés.

ange ivoire

 

Photo du blog Rose & Gris

Ces deux objets font aussi partis de mes trésors, ils étaient aussi sur mon berceau comme l’explique très bien Catherine et je voulais leur donner un écrin digne de leur beauté.

Récemment mis à jour109

Pour la tête d’ange, j’ai choisi deux cadres en bois doré que j’ai encastré l’un d’en l’autre. Maman avait chiné dans son village cette très jolie impression de passe partout que j’ai placé en fond. J’ai cousu l’ange puis un nœud de dentelle et enfin j’ai ajouté cette jolie initiale au centre de l’anneau d’ivoire :

 012

 

  015 014013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’aime beaucoup le résultat et vous ?

Pour la croix je cherche une idée car elle est très volumineuse et je pense qu’elle nécessitera un boîtage, n’est ce pas Marie Françoise ?

009

010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je n’ai plus qu’à chiner un beau cadre ancien  …

 

015

 

Au bois joli

 

Les fenêtres ouvertes un très joli blog, que j’ai découvert grâce à leur jeu autour du bois, nous demande une mise en scéne autour de ce noble matériau :

Voici ma participation :

Cette très belle feuille a été sculptée par mon arrière grand père : je la trouve sublime et émouvante :

001

 

003 006 005 004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

&

Vous avez jusqu’à dimanche pour participer !

 

002

 

Rêve de dentelles

Aujourd’hui pour notre papotage du premier du mois chez Patricia du blog Chemin de tables et de photos :

entree libre22

 

J’ai eu envie de vous montrer une très belle collection.

Un jour Ghislaine notre Dame aux roses m’a demandé de lui montrer la collection de dentelles de Maman : elle chine des robes de baptême anciennes et de jolis bavoirs brodés.

J’ai donc pensé à faire des photos lors de mon dernier séjour provençal :

089

090

 

 

 

 

 

 

 

 

095 097

 

 

 

 

 

 

 

 

112 113

 

 

 

 

 

 

 

 

098 096

 

 

 

 

 

 

 

 

088 093 091

 

 

 

 

 

 

 

101

 

 

 

 

 

 

 

 

111 107 106 105 104

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

087

 

 

 

 

 

 

 

 

La collection de bavoirs anciens :

135 134 133 132 131 130 129 128 127 124 123 122 121 120 119 118 117

 

Je trouve toutes ces dentelles émouvantes : elles ont chacune leur vie à raconter ou à inventer …

Pour ma part je collectionne les dentelles que je peux porter comme ce ravissant châle chiné chez Emmaüs que je vais porter en écharpe avec beaucoup de respect pour la jeune fille qui l’a brodé pour son trousseau !

J’aime faire vivre mon linge ancien pour qu’il ne reste pas tristement dans une armoire même ancienne !

Je chine aussi pour vous : retrouvez mes dentelles chez Des Ailes de Papier : ICI

2012-09-23

Je vous laisse avec ce très beau livre chiné à Sommières cet été :

109

108

 

Et puis j’ai eu le bonheur de chiner  récemment une boite de baptême avec une très belle illustration que je vais offrir à Maman :

006

 

Je vous souhaite de belles chines 

008

 

Souvenir de famille

 

Ma grand mère m’a offert son service de table il y a quelques années et j’en suis ravie.

Dans ce service qui compte trente six assiettes plates, trente six assiettes creuses, trente six assiettes à dessert et au moins cinq plats, il n’y a que deux tasses à thé : vous avouerez que pour moi c’est un comble mais elles sont si jolies que de toute façon je ne m’en sers pas !

054

070 069 068 067

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

064 062

 

 

 

 

 

 

 

 

061 065

 

 

 

 

 

 

 

 

058 057 056 055

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

063 059 055 007 006 005

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

013

 

 

Je vous souhaite une belle journée en compagnie de Martha et Terri pour notre rendez vous de la Tasse  du mardi, et comme le temps s’y prête bien, je offre un thé pour vous réchauffer ?

 

043

 Carte double à retrouver chez Des Ailes de Papier

054

 

Souvenirs du passé

 

Patricia fête la première bougie de son blog La Nostalgie de Léa et nous demande de faire un voyage dans le temps en lui offrant une mise en scéne sur un de ces sujets : la lessive, le repassage, la cuisine, la toilette, les jouets, la ferme, à l’école, les métiers, à l’église, nos ancêtres.

Un joli défi !

J’ai choisi de faire une mosaïque avec des photos de ma grand mère petite fille dans une très jolie robe brodée et de vous faire découvrir cette petite robe soigneusement conservée qui habille désormais mon mannequin :

mamie

 

Quelques détails ?

Il existe deux belles photos de ma grand mère avec cette robe et elle m’a offert sa médaille de baptême …  elle a 91 ans !

Vous avez vu Cathy et Lylou c’était déjà un ange !!!

 

 

034_modifié-3 013 003 002

 

 

Je souhaite un très bel anniversaire à Patricia en lui offrant cette rose et lui demandant de nous enchanter encore très longtemps :

 

015-003

 

 

 

 

BONNE JOURNÉE A TOUS

C’EST LE PRINTEMPS !!!

 

 

 

Autour d’une rose de Trousselier

 

 

Ma grand-mère a deux magnifiques roses de la célèbre Maison Trousselier à Paris qui créa les non moins célèbres camélias de Mademoiselle Chanel.

L’une de ces roses est rose et je vous raconterai son histoire une autre fois.

Notre héroïne du jour est de couleur « aubergine« .

J’ai cherché un nom plus joli mais c’est bien celui là qu’il faut utiliser.

Voici donc les contes d’une rose aubergine:

017

006

 

 

 

 

 

 

 

005011

 

 

 

 

 

 

 

 

006

013

 

 

 

 

 

 

 

 

006-003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’espère que ces récits vous ont plus?

J’avais déjà fait paraître ce billet mais nous n’avions pas encore fait connaissance et j’ai pensé que vous aimeriez le lire …

 

Ai je eu tord ?

 

 

016

 

 BELLE JOURNÉE A TOUS

 

 

 

Le souffle du Passé

 

Pastel

 » J’aime à vous voir dans vos cadres ovales,

Portraits jaunis des belles du vieux temps,

Tenant en main des roses un peu pâles,

Comme il convient à des fleurs de cents ans. « 

 

 »  Vous, cependant, vieux portraits qu’on oublie,

Vous respirez vos bouquets sans parfums,

Et souriez avec mélancolie

Au souvenir de vos galant défunts.  « 

Chaque portrait chiné renferme un secret…

L’histoire de la femme représentée est bien cachée et nul ne la découvrira jamais…

Je laisse vagabonder mon esprit et l’imagination me rend ces vies oubliées et je rêve, parfois, que ces jolies dames sont mon Passé…

 »  La main au front, le pied dans l’âtre,

Je songe et cherche à revenir,

Par delà le passé grisâtre,

Au vieux château du Souvenir.  « 

Les trois extraits de poèmes sont de Théophile Gautier.

Souvenirs…

 

Quelques grammes de tulle, des fleurs de cire, une armature de métal, et beaucoup d’émotions…une couronne de mariée.

La fleur d’oranger était le symbole de la virginité mais aussi de l’éternité grâce à la cire d’abeille utilisée pour sa fabrication.

C’est cette couronne que l’on retrouve dans nos globes de mariée chinés avec passion par une grande partie d’entre nous. Pour connaitre leur histoire je vous recommande de lire cet article sur le blog Présent Passé.

Ma grand-mère portait le jour de son mariage une couronne digne d’une reine :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le mariage de sa fille, ma maman, ma grand-mère portait une magnifique capeline de soie drapée : une petite merveille artistique faite sur mesure :

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd’hui, pour ne pas enfermer ces trésors dans l’Oubli, je les regarde chaque jour avec amour.

J’ai paré un petit buste de jeune fille de la couronne de mariée et mon mannequin Madame Éléonore  de la capeline.

Je trouve qu’il faut savoir s’entourer des objets du Passé et surtout de ceux de sa famille pour savoir apprécier le Présent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le rêve de Caroline

Petite fille j’aimais beaucoup aller chez ma grand-mère car elle avait tous les livres de cette fameuse collection blanche avec des étoiles dorées et un quadrillage vert:

 

 

Et parmi ces livres il y avait Le rêve de Caroline qui me plaisait beaucoup:

 

 

L’histoire du livre est la réponse à cette poésie :

 »  La Merlière

Dans un rêve, j’ai vu la vieille maison morte

Se ranimer soudain, ainsi qu’aux anciens temps;

Une invisible main m’avait ouvert la porte,

Révélant la splendeur des grands appartements.

 

Les violons jouaient des valses langoureuses,

Les bougies scintillaient aux lustres de cristal,

Le parfum des lilas, des lis, des tubéreuses

Flottait dans les salons où tournoyait le bal.

 

Au bras des cavaliers en fracs bleus ou violine,

Les dames, en dansant, passaient légèrement

Dans les atours soyeux des vastes crinolines;

A leur cou fulgurait l’éclat des diamants.

 

Le vin doré moussait dans les flûtes de verre,

Les mets les plus exquis chargeaient les plats d’argent.

La joie se prolongeait durant la nuit entière :

Déjà le pâle jour blanchissait l’orient.

 

Mais qui se souciait de la nuit finissante?

Le temps semblait trop court aux heureux invités!

La valse succédait à la valse enivrante,

Nul ne voulait quitter le domaine enchanté.

……………………………………………………………………………………..

Hélas! C’était un rêve, et la maison ruinée,

Solitaire, aujourd’hui pleure l’ancien bonheur.

Oh! Qui donc lui rendra sa splendeur oubliée?

Qui fera, de nouveau, palpiter son vieux coeur?      »

 

Mon coeur d’enfant pleurait pour cette jolie maison abandonnée et toutes les petites filles du monde rêvaient, comme moi, de la faire renaître…

 

Voici quelques images de ce livre :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’espère que ce petit aperçu vous aura fait autant rêver que moi et que vous chercherez ce livre dans toutes vos prochaines chines…

 

Le rêve de Caroline

Lucie Rauzier- Fontayne

illustrations de A Chazelle

Editions Hachette 1955